Suivre @POIfansite

Critique de l'épisode 1x1 (Pilot)

Diffusé il y a plus d'un an sur CBS, le pilot de Person of Interest avait rassemblé 13 millions de curieux. Depuis ce nombre ne cesse d'augmenter et une vrai communauté s'est crée. Ce soir, TF1 a diffusé ce même pilot.

Cet article contient des spoilers, vous êtes avertis

The « Machine »


Person of Interest a tout d’une série à succès. Des personnages mystérieux, un objectif utopique et une immersion au sein des secrets gouvernementaux. Le principe est simple : et si vous aviez le pouvoir d’empêcher la mort de personnes innocentes ? Vous allez me dire « Oui c’est un peu comme Minority Report quoi ! » et bien…non (Article à lire ICI à ce sujet)! Rentrons un peu plus dans le détail.

New-York, de nos jours. John Reese, ancien paramilitaire des SEALS (L’unité d’intervention de la CIA), est sans domicile fixe et sombre peu à peu dans l'alcool. Après avoir neutralisé une bande de jeunes dans le métro, ce dernier est amené au commissariat afin d’être interrogé. On découvre alors qu’il est recherché pour on ne sait quelles raisons. Il fait alors la rencontre d’un certain Monsieur Finch qui lui propose un « job » afin de résoudre tout ces maux.
En effet ce dernier a mis au point une « Machine » qui averti de l’imminence d’un attentat sur le sol américain. Cependant la Machine voit tous ! Les crimes de grande envergure, comme les attaques terroristes, mais aussi les crimes prémédités contre des personnes « normales », comme vous et moi.

Lorsque la Machine détecte une menace, elle sort un numéro de sécurité sociale d’une personne qui sera impliquée dans un crime. En effet, le numéro est, soit celui de la victime, soit celui du coupable. Alors c’est bien de savoir qui ? C’est encore mieux d’agir. Mais là est le problème, Finch est loin d’être entrainé pour, et ce n’est pas son handicap à la jambe droite qui va arranger les choses. Il a donc besoin d’un « homme de terrain »…

Le pitch est posé! La Machine, les héros, l'objectif. A présent voyons voir comment cela fonctionne.

Une mécanique bien huilée


Raser de près, argent et armes en poche, Reese peut donc s’atteler à intervenir auprès de la victime ou du coupable potentiel. C’est elle, Diane Hunsen, assistante du procureur. Reese et Finch s’attelle donc à fouiller sa vie. Elle est brillante, a mis derrière les bareaux de nombreux « bad boys », et s’est donc fait pas mal d’ennemis.


La mécanique est lancée : espionnages, fusillades, altercations physiques…on a à faire à des pros. Et là où la série est bien faites c'est que pour sauver des vies Reese ne tue personne. Il préfère tirer dans les rotules des vilains, c'est plus noble qu'une balle dans la tête et moins radical. On a cependant à faire aussi aux premières faiblesses de scénarios. C’est un pilot, il ne faut pas l’oublier, et le but d’un pilot c’est de montrer tout le potentiel qu’a une série. On commence alors à se dire « elle est peut être la coupable »… Bon, même si vous ne vous l’êtes pas dit, quand on l’apprend c’est pas non plus un switch très percutant et inattendu. Cependant on se laisse volontiers porter par l’intrigue. Car c’est très simple de faire compliqué, c’est plus compliqué de faire simple. Et on sent qu’à ce jeu là, les scénaristes sont très fort.

Person of Interest a le potentiel pour devenir une référence dans son genre. À la frontière entre la science-fiction et le thriller, nous sommes transportés dans l’univers crée par le duo Abrams/Nolan. Malgré les faiblesses du pilot, on n'a qu'une hâte: savoir comment fonctionne la Machine et notre duo tout juste formé. Rendez-vous pour l'épisode 2.

Note générale : 15/20

A.H. - 19/02/2012

Réagissez à cet article !

Articles au top
1
7716 vues

Pourquoi CBS a annulé la série ?

2
4982 vues

La saison 5 début mai sur CBS

3
4267 vues

À quelques heures du grand final !

4
3898 vues

Person of Interest dans le club des 100

5
3798 vues

Petite audience pour le retour de POI sur CBS

Tous les contenus du présent site sont detenus par le propriétaire
du site personofinterest-fansite.fr ©
Webmaster : JR MÉNEAU
Webdesigner : JR MÉNEAU en collaboration avec la Swell Production