Suivre @POIfansite

Lettre ouverte à une critique de l'Express

Une rédactrice de l'Express a posté une critique enflammée, bien que personnelle, sur les premiers épisodes de Person of Interest. Un fan de la première heure, Théo Tessa, a décidé de lui répondre dans une lettre ouverte que nous vous publions...

Lien de l'article : 5 bonnes raisons de ne pas regarder Person of Interest

Réponse par Théo TESSA


Lettre Ouverte à Cécile Casciano, de L’Express,

ou ‘Ne pas juger un livre à sa couverture’.

Chère Madame,

A la lecture de votre article publié initialement le mercredi 6 mars, c’est-à-dire avant la parution officielle des épisodes dont vous faites l’observation, il me semble opportun de reprendre vos termes et d’y apporter un peu de subtilité.

Comme vous, voire même pire que vous, j’ai triché. Je n’ai pas attendu que TF1 s’engage auprès de CBS pour diffuser ‘Person of Interest’ (en français, témoin capital), pour découvrir cette intrigue et ces personnages : je visionne chaque épisode dès sa sortie aux Etats-Unis. C’est donc en connaissance de cause que je vous affirme qu’il est primordial de ne jamais juger un livre à sa couverture : vous n’avez vu que deux épisodes, des épisodes dits ‘Pilotes’, ce qui a visiblement suffit à votre analyse ô combien impertinente pour décréter que ‘L’Express’ et ses lecteurs passeront leur chemin. C’est un peu comme si je vous disais que je ne lirais plus votre magazine parce que je n’aime pas la teneur de vos Unes.

Que vous regrettiez un certain monopole de la part de TF1 quant aux médias à fort potentiel de visibilité, soit. Pour ma part, je déplore que ce soit cette chaine qui dispose des droits de diffusion en France, encore que le bénéfice de voir cette série disponible sur une chaîne gratuite et aisément accessible soit un plus. TF1 fait, par contre, l’erreur folle de diffuser trois épisodes successifs, sans respecter l’ordre initialement déterminé par Nolan, ce qui est une atteinte grave à l’oeuvre du créateur : elle cherche en réalité à diffuser en premier l’épisode le mieux vu des trois, et garder le moins apprécié pour la fin, puisque, comme vous, beaucoup décrochent après deux épisodes. Même si je ne serais jamais directeur de la programmation à TF1, je vois là des erreurs stratégiques graves, mais je n’incrimine pas pour autant CBS ou Nolan dans le procédé.

En cinq points, pour le moins partie prenante, vous voulez démontrer le désintérêt que vous avez pu porter à cette oeuvre, en citant pêle-mêle, la transformation d’un SDF alcoolique en super-héros tout gentil, un milliardaire hacker qui joue a Batman, une inspectrice trop lisse, ou un ripoux transformé en indic. J’aurais peine à croire que dans toutes les « bonnes » séries que vous citez dans votre critique, les personnages soient élégamment et parfaitement travaillés et décrits dès les deux premiers épisodes. John Reese est loin d’être un simple super-soldat, le vrai Harold Finch est tout sauf innocent et héroïque, Joss Carter (l’inspectrice trop lisse) possède bien d’autres atouts que sa seule intégrité, comme le prouvent les premiers épisodes de la deuxième saison, et Lionel Fusco (l’inspecteur ripoux) n’est heureusement pas ripoux par hasard. Mais ça, vous ne le saurez que si vous cherchez à aller plus loin…

Vous concluez sur la question de la violence, omniprésente et inutile. Certains n’y verront pas plus que, comme vous le soulignez, le spectacle où « il en fait des tonnes » et se contenteront du show. Mais ce serait rater le message. Chaque épisode débute de la même manière : « vous êtes surveillés » (« You are being watched » en anglais) ce qui souligne effectivement la violence omniprésente dans notre société actuelle. La réflexion est faite de savoir d’où elle vient, comment elle est traitée et résolue. Force est de constater qu’il ne s’agit pas de petites frappes qui vous attendent dans l’ombre d’une ruelle pour se saisir de votre sac à main et vous suriner promptement. Non. Parce que vous décidez que la violence est inutile, vous décidez

également qu’il n’est pas nécessaire d’en parler, d’en débattre. Comme si elle allait plus facilement disparaître de notre environnement. Quand cyniquement John Reese nous dit « c’est pas que je raffole de tuer les gens, mais je suis doué pour ça », il exprime ce débat. Il a été formé par la CIA, une organisation qui a fait ses preuves en matière de destructions et de meurtres dans le monde, et partant de ce constat, il refuse de poursuivre cette voie qui lui avait été tracée à l’origine. Alors oui, peut-être que pour vous, au fond de votre fauteuil, où vous n’aurez jamais à abattre de sang-froid un autre être humain, il est cliché de « ne pas les tuer », ces méchants. C’est un choix. C’est cliché parce que vous le voulez ainsi, quand c’est pour moi la première fois que je vois, dans l’histoire du cinéma ou de la télévision, un traitement de la violence où le parti est pris de résoudre le conflit autrement que par la mise à mort systématique.

On aura beaucoup lu, sur le web, de comparaisons faites entre ‘Person of Interest’ et ‘Minority Report’, adaptation cinématographique par Steven Spielberg d’une nouvelle de Phillip K. Dick. Je n’ai, personnellement, jamais compris le rapprochement : quand ‘Minority Report’ tient lieu de science fiction assumée, ‘Person of Interest’ se veux, lui, bien plus réaliste : on part en effet des fantasmes qui gravitent autour d’Echelon et de ses radômes, en y ajoutant une part de lecture psychologique : grâce aux caméras et aux études d’ordre humaines, on décèle un futur crime, et on intervient. Ce n’est pas de la divination ou de la prémonition comme on la retrouve chez Spielberg. Bref, comparer ces deux oeuvres est aussi consternant que comparer les personnages de ‘Person of Interest’ à ceux d’autres séries : veriez-vous, madame l’experte, Anna Gunn (de ‘Breaking Bad’) jouer à la place de Mimie Mathy dans ‘Joséphine Ange Gardien’ ? Verriez-vous Tracy Bellomo, un des scénaristes de la série ‘Spartacus’, écrire pour David Benioff (créateur de ‘Game of Thrones’) ?

Non, bien évidemment. C’est incomparable, les sensibilités sont bien trop différentes, les personnages n’ont pas les mêmes origines, ni les mêmes enjeux poursuivis. Gardez donc pour vous de si frêles comparaisons, et réservez votre jugement pour la fin de l’histoire, quand vous aurez découvert toute la quintessence de la trame, et toute la force de ces personnages, aussi maladroits soient-ils au départ. Vous en seriez bluffée.

Théo Tessa


Le débat est ouvert, et vous qu'en pensez-vous?


JR.M. - 07/03/2013

Réagissez à cet article !

De Syrm - le 10/01/2016 à 22h50
Bien répondut, merci.

Deux fois que je poste un commentaire pour indiquer que cette "journaliste" est totalement incapable d'être objective, deux fois que mon commentaire est supprimé.

L'express est totalement pathétique, ça suinte tellement la mauvaise foi... Visiblement il n'y a pas que cette journaliste qui est incapable de rester professionnelle, elle est bien dans son milieu là-bas.
De kar_l - le 24/05/2015 à 22h37
mouais sans doute un sbire de samaritain qui a ecrit la critique pour éviter que le téléspectateur se réveille entre 2 pub et se pose des questions sur le monde qui l'entoure "we are watching you avec les cameras, les smartphones ... and we collect the big data avec les FB, google et autres
Non nous ne laisserons pas samaritain modeler notre société :D
and Saw come back you are à croquer :p
De John - le 26/01/2015 à 00h32
C'est dingue. Ivory a écrit tout ce que je pensais en quelques lignes.
Ce n'est assurément pas une blague. Il (elle ?) y va peut-être un peu fort avec les envies de meurtres. Bien que...

Quand je suis tombé sur cet "article" j'ai eu la même réaction. Comment en est-on arrivé à un point dans le journalisme où ne sachant plus quoi écrire, on essaie de descendre un sujet quelconque ?
Sérieusement, il faut se reprendre. J'ose espérer que vous êtes capable de nous écrire des articles sur des sujets intéressants, bien construit et basé sur une analyse ? Je l'espère.
Comment pouvez-vous écrire un article d'une telle subjectivité ? N'est-ce pas l'ennemi du journaliste ? Enfin peut-être être pas de ceux de chez Closer, comme dit Ivory, dont L'Express se rapproche inlassablement. Je ne sais si la cause et le manque de sujets ou de journalistes compétents.

En nous priant de vous pardonner pour votre faux pas, celui d'avoir regardé 2 épisodes, vous perdez simplement toute pertinence. Comment accorder de l'importance à un journaliste qui juge sans connaître le contenu ? Si au moins vous auriez invité vos lecteurs à se faire leur propre idée...

Enfin tout ça me conforte dans l'idée de fuir ce genre de journal qui veux imposer ses idées à coup d'articles sans fondements. Navrant.
De Fair enough - le 21/04/2014 à 01h22
Je me demande si le message de Ivory est une blague, en d'autres cas, il est bien inquiétant... était-ce un (mauvaise) imitation voulue de "Root" ?
De Ivory - le 11/02/2014 à 08h02
Théo Tessa, je ne vous connais pas, mais je tiens à vous féliciter !
En effet, moi aussi j'avais envie d'écrire un pavé cruellement trash à l'égare de cette Cécile lorsque j'ai lu son article digne de Closer, ou tout autre magasine " ramasse merde pour cas sociaux ".

C'est tellement facile de critiquer après 2 épisodes, et c'est tellement la preuve d'une incompétence professionnelle chez tout ces PSEUDOS journaliste.

Le genre a regarder les experts tout les soirs...
Non non c'est pas répétitif du tout, les personnages ne sont absolument pas clichés et la trame est vraiment très... Recherchée ?

Mdr.

- Abstenez vous de critiquer ce que vous ne pouvez pas comprendre.
- Changez de métier si pour vous il se résume a " vite vite regarder 2 épisodes de cette série de merde et je publie mon article avec un titre accrocheur "
- Vous gagnez votre vie en critiquant en 1 heure ce que d'autres ont passés des milliers d'heures a mettre au point. Vous n'y comprenez strictement pas la subtilité et l'art et en plus vous conseillez a vos lecteurs de ne même pas prendre la peine de regarder cette série ?

Pour critiquer le cinéma, la littérature ou tout autre forme d'art il faut être passionné et savoir de quoi l'on parle.

Cécile je ne vous connais pas, et n'avait rien contre vous à la base, mais à la simple lecture du titre de votre article, j'avais déjà des envies de meurtres.
Ensuite j'ai lu le contenu de votre article, et là j'ai réalisé que foutre sa vie en l'air pour tuer des gens comme vous, ça n'en valait carrément pas la peine.

Certains comprendront le message, qui je pense, est de plus en plus dur à faire passer en 2014.
Pour les autres, pendez vous :-)
De - le 01/05/2013 à 23h06
Merci de défendre si bien cette série à la fois intéressante, attachante,émouvante et magnifiquement bien imaginée, réalisée et interprétée. Merci pour nous qui avons plaisir à la suivre, et aussi pour tous ceux qui y travaillent avec leur talent et leur coeur.
De woophie - le 15/03/2013 à 10h06
Oui Fusco est un personnage attachant, il va se prendre au jeu et être loyale envers Reese et Finch, il a toujours été un bon filc, pas aussi droit que Carter, mais il assure sa redemption avec succés.. et humour sur sa situation.
De Jeff - le 15/03/2013 à 00h15
Wow! Je trouve cette série super! Depuis Prison Break, je n'avais plus trouvé de série aussi intéressante.
Je commence même à trouver cette crapule de Lionel sympathique! ^^
De marco - le 12/03/2013 à 22h05
saison 2 episode 18 .......
De marco - le 12/03/2013 à 22h04
j adore!! jviens de finir tous les episodes j attend le prochain avec impatience!!! comme pour dire regardez avant de critiquer! cette serie est haletante tellement y a de choses a decouvrir sur tous les personnages avec leurs passés respectifs et l action du film qui est baser sur l'homme en costume et l administrateur vs laisse perplexe et vs entraine dans de bons episodes jvous en dit pas plus regardez et apres on rediscuteras!!!!
De woophie - le 08/03/2013 à 19h36
J'oubliais : se baser sur l'impression d'un pilot ou même trois épisodes d'une serie pour savoir si vous alliez continuer.. on en est la aujourd'hui ce recourt a laisser tomber, a zapper, a passer a autre chose si vite, société du zapping, pour vite passer a autre chose.. j'espére que l'on ne lit pas votre journal de cette maniére, a en manquer les 3/4.. Puis vous préféreriez avoir un début accrocheur, puis une fois tout dit, la serie se plante royalement, ce qui se passe souvent.. ou les premiers titres d'un album musicale sont extraordinaires, puis aprés c'est juste du remplissage.. Prenons le temps de rester devant quelque chose, s'interesser pour poursuivre, et si aprés je reste déçu, j'aurais au moins essayer d'accrocher le train.. Tout ne se consomme pas a la vitesse de la lumiére, et ce pouvoir de zapping.. sans donner la chance a une intrigue de s'installer.. c'est dommage.. Tant pis aprés tout, ca reste que votre avis comme cela reste que le mien. bien a vous
De woophie - le 08/03/2013 à 19h18
Les premiers épisodes cruciaux a ce point? non, pas lorsque le but de la serie est de se developper sur d'abord 13 épisodes, puis 23 {il y a donc deux saisons en réalité} Le but est de mettre en place des histoires différentes en même temps que la trame de la serie qui continue sur la machine.. c'est sur que le 1er épisode ne donne aucun indice sur le fait que la serie va devenir vraiment complexe, addictive, ou il se passe toujours quelque chose qui sert le scénario ou le developpement des personnages.. On sent que les scénaristes maitrisent leur sujet.. la Une d'un journal c'est pour vendre, une accroche pour aller regarder dans un journal et donc l'acheter.. Une serie Tv demande a accepter de ne pas tout savoir, ne pas tout decouvrir, ne pas tout de suite enclencher un rythme éfréné qui tournerait vite en rond.. les gens aiment les intrigues, le mystére, les puzzles, et ce qui est fort c'est Person of Interest a réussi a maintenir que le telespectateur soit capativé, une fois la serie sortie de la brume, mais la progression de la découverte des différents protagonistes, leurs liens entre eux, l'importance de la machine, ne se créer pas avec 3 épisodes, et surtout pas un Pilote. Une serie Tv n''est pas construite comme une mise en page de Une de journal avec des titres accrocheurs pour le seul but de vendre.. Person of Interest, je me suis dit, aprés le 1er épisode, " ils doivent avoir tout prévu pour nous scotcher a l'écran par la suite, pour imposé déja un rythme plutôt lent " et oui ils ont bien caché l'ampleur du scénario, l'ampleur de ce qu'ils ont développé, préparé, pour aujourd'hui maintenir un taux d'audiance trés élévé depuis bien longtemps, et dans ce cas la, ce n'est pas pour rien que les gens restent.. Vous savez ce phénoméne se retrouve dans les jeux vidéos, pendant une heure ou deux on se demande ou on va, ce que l'on fait ici, et une fois le scénario enclenché, tout parait évident et trés bien ficelé.. qui ne s'est jamais ennuiyé pendant la 1er demi heure d'un film d'une heure 1/2, pour s'accrocher jusqu'a la fin, tellement ce temps de latence est " prévu " le temps que tout le monde prenne sa juste place.. Mais c'est un peu ça aujourd'hui, on voudrait tout savoir, tout avoir, tout maitriser, tout de suite.. blasé a ce point de ce demander au bout d'un pilot si on a pas déja vu ça quelque part, ou des critiques basés sur une estimation, ne sachant aucunement la suite..
Person of Interest est comme un livre, patience est mére de toute les vertues, elle ne deçoit pas.. j'ai souvent écris des chroniques musicales, j'attendais, d'avoir écouter pendant plusieurs semaines pour être sur de ce que j'en pensais, tout comme un livre j'attends plusieurs chapitres avant de me faire une idée.. alors pourquoi pas une serie TV? qui est développé comme un livre quand elle est réussie et c'est son cas.. Et je suis aucunement une fan, j'essaie vraiment d'argumenter.. mais il faut attendre parfois, avant d'avoir un avis sur quelque chose, c'est plus possible aujourd'hui ?? vraiment plus vous croyez? Il n'y a rien de crutial a ne pas attendre, bien au contraire, on fait fausse route par précipitation, la preuve sont les réactions a votre article et j'espére bien que vous regarderez la suite {et les épisodes dans l'ordre, ce serait mieux}.. sinon tant pis, chacun au moins aura pu librement s'exprimer. bien a vous.
De Theo_Tessa - le 07/03/2013 à 17h22
En ce qui concerne TF1 : la chaine a été mentionnée, donc Mme Casciano en a bien parlé. Le reste du sujet ne regarde cependant que moi, et je me permets effectivement d'apporter des compléments à ma lettre.
De la même manière, je ne suis pas parti du principe que Mme Casciano faisait une comparaison avec Minority Report, mais comme cette comparaison existe bel et bien sur le web, je l'ai utilisée à mes fins pour ullustrer de la même façon que la comparaison faite entre les acteurs de PoI et ceux d'autres séries n'a aucun sens.
Si, toutefois, vous avez pu percevoir de la colère dans mes propos, rassurez-vous, il n'en est rien. Je défends mes passions avec panache, voilà tout.
De Lewis3 - le 07/03/2013 à 17h13
@Theo Tessa
Oui Cecile à raison, elle n'a jamais parler de TF1 ou de Minority Report pour le coup...vous partez un peu dans tout les sens monsieur! Pourquoi tant de colère à l'égard d'une critique? Vous avez participer à la création de cette série?
De cecile - le 07/03/2013 à 16h48
Deux précisions cependant:
- vous ne trouverez dans mon article aucune comparaison à Minority Report
- je ne fais pas mention d'un monopole de la part de TF1.
Cordialement,
Cécile
De cé - le 07/03/2013 à 16h23
Bonjour,
Merci pour votre réaction. Pour écrire cet article, j'ai pris le parti de ne pas regarder toute la saison, comme le téléspectateur qui allait la découvrir et ensuite décider sur cette base s'il allait voir la suite. Même si j'entends vos arguments, vous ne m'enlèverez pas de la tête l'idée que la Une d'un journal ou que les premiers épisodes d'une série sont cruciaux.

Effectivement, plusieurs internautes estiment comme vous que la suite de la série est plus intéressante. Tant mieux, j'irai vérifier par moi-même.

Bien à vous,
Cécile
Articles au top
1
7694 vues

Pourquoi CBS a annulé la série ?

2
4965 vues

La saison 5 début mai sur CBS

3
4249 vues

À quelques heures du grand final !

4
3876 vues

Person of Interest dans le club des 100

5
3772 vues

Petite audience pour le retour de POI sur CBS

Tous les contenus du présent site sont detenus par le propriétaire
du site personofinterest-fansite.fr ©
Webmaster : JR MÉNEAU
Webdesigner : JR MÉNEAU en collaboration avec la Swell Production